[Partenaires] [Contact] [English] [Menu] [Précédent] [Suivant]

BRAVA


DESCRIPTION TECHNIQUE



Contexte

L'explosion récente du nombre de canaux de diffusion hertzienne, satellite, et câblée, et le développement de la vidéo à la demande, de l'édition vidéo et DVD, et de services multimédia, génèrent une demande renouvelée et exigeante de programmes audiovisuels. Cette demande montre que les archives des télévisions gèrent un gisement de grande valeur constitué de documents d'archives audiovisuelles.

Mais l'exploitation des ces documents est rendue difficile par les coûts et délais importants de restauration de ces documents, pour atteindre le niveau de qualité attendu. L'exploitation à grande échelle des archives de télévision dépend donc de la possibilité de les restaurer efficacement et économiquement. Les bénéfices tirés de l'exploitation commerciale de ces documents restaurés permettront d'aider les archivistes à obtenir les moyens de réinvestir dans la préservation continue de notre héritage audiovisuel.

Les documents enregistrés sous forme film 35mm ou 16mm sont très souvent affectés par le vieillissement et/ou par des conditions de stockage et de manipulation inadaptées. Une fois transféré en vidéo numérique 4.2.2, le format non compressé de référence, la qualité de la copie est très souvent insuffisante pour l'exploitation directe. Les programmes enregistrés sur bandes et cassettes vidéo sont sujets aux mêmes problèmes, avec la complication supplémentaire de l'obsolescence des appareils de lecture (2 pouces, 1 pouce B et C, U-Matic, BVU...). Il est généralement difficile de maintenir les équipements en état de marche, et il est parfois presque impossible de trouver des pièces de rechange. En conséquence, il est souvent difficile de relire ces documents dans de bonnes conditions.

Dans les deux cas, il est cependant possible de traiter ces défauts dans le domaine vidéo, après relecture et transfert vers un support numérique. Le projet ACTS AC072 Aurora a démontré qu'il était techniquement possible d'améliorer la qualité et l'efficacité de la restauration numérique des programmes d'archives.

Cependant des progrès restaient toujours nécessaires sur l'automatisation et l'efficacité du procédé de restauration, sur une meilleure couverture de la gamme des défauts, sur la qualité des résultats, et sur le traitement de la vidéo haute définition.

Objectifs

Le projet BRAVA vise à pousser plus loin les résultats du projet Aurora, pour assurer l'accès le plus large possible aux documents d'archives, en améliorant significativement l'efficacité de la restauration des programme télévisés et en préparant le matériel restauré pour les nouvelles normes de distribution de vidéo numérique multi-résolution.

L'objectif principal du projet sera de développer le prototype d'un système destiné à réduire de manière significative le coût de restauration des archives, permettant ainsi aux détenteurs d'archives et aux producteurs d'ouvrir et d'exploiter des sources de matériel auparavant inaccessibles.

Une réduction de temps de restauration sera obtenue par le développement d'algorithmes capables d'analyser l'image et d'optimiser le procédé de restauration en contrôlant chaque étape de la restauration.

Le prototype remplacera de nombreuses opérations manuelles en traitant en temps réel un grand nombre de défauts, et comportera des fonctionnalités pour assister la restauration presque en temps réel, répondant ainsi aux besoins des restaurateurs professionnels d'archives.

On atteindra cet objectif par le développement des nouvelles techniques qui seront évaluées sur un banc d'essai hardware/software. Le projet améliorera la qualité d'image en travaillant à haute résolution en interne, fournissant ainsi des documents restaurés prêts pour la diffusion en haute définition.

Plusieurs heures de programme seront restaurées sur leur site par les utilisateurs en utilisant le système développé, et une évaluation complète de la performance sera faite à cette occasion.

Les objectifs principaux pour le projet sont:

Besoins Utilisateurs Brava

Le système de BRAVA sera exploité dans un environnement professionnel pour restaurer des programmes d'archives de télévision. Le travail comprendra trois tâches : expertise du programme, restauration vidéo, restauration sonore. Pour des raisons d'efficacité, ces trois tâches seront, en principe, exécutées par trois opérateurs différents, mais le système permettra aussi qu'un opérateur exécute tous les ces opérations en même temps dans un seul environnement.

En règle générale, toutes ces opérations auront lieu linéairement, et en temps réel. Ceci constitue un impératif pour pouvoir restaurer de grandes durées de programmes à des coûts abordables. L'opérateur lira et fera traiter le programme en temps réel par le matériel d'analyse ou de traitement, et ajustera les paramètres à la volée. A tout moment, l'opérateur pourra arrêter les exécutions, revenir à un point spécifique, changer une configuration ou corriger un problème, et redémarrer les opérations.

Approche Technique

Le système sera conçu autour d'un système de stockage central. Les programmes et les segments de programme à restaurer seront enregistrés et visibles comme des fichiers vidéo et audio.

Un outil léger d'assistance à l'expertise de programme, aidera un opérateur dans son évaluation. Cet outil fonctionnera directement à partir des fichiers, ou comme esclave d'un magnétoscope. Dans les deux cas, il effectuera une analyse en temps réel. L'opérateur pourra enregistrer des commentaires, noter des problèmes spécifiques (des listes de choix seront fournies), naviguer librement dans le programme. Le résultat l'évaluation du programme sera un rapport, composé par l'opérateur, complété par les résultats de l'analyse automatique. Cet état sera utilisé pour décider de l'opportunité de la restauration, et du niveau de qualité visé.

Le système de stockage central fournira l'accès par Fibre Channel aux différents programmes. Ces fichiers seront visibles en tant que fichiers vidéo et audio. Les différentes étapes (chargement, expertise, restauration en temps réel, édition vidéo et audio, export), pourront s'exécuter indépendamment, avec accès non-exclusif aux fichiers.

La restauration vidéo comprendra deux étapes : la restauration vidéo en temps réel traitera à partir des fichiers la vidéo et l'audio associée dans l'unité externe de restauration en temps réel, et les résultats seront re-enregistrés dans des fichiers de résultats. Un outil de montage non linéaire (NLE) sera utilisé pour re-assembler le programme quand le traitement en temps réel ne pourra pas s'appliquer (plusieurs image manquantes...), pour contrôler la navigation à travers le programme, au besoin pour appliquer des traitements disponibles sous forme de plug-ins, pour donner accès à un outil de retouche manuelle, et pour les re-synchronisations audio/video simples.

Les résultat d'analyse, complétés au besoin par une analyse supplémentaire faite en temps réel pendant le traitement, seront utilisés pour donner accès à des fonctions telles que "aller au plan/problèmeX/problèmeY suivant/précédent", ou "appliquer tel réglage au plan courant".

Un outil séparé d'édition audio aura accès aux fichiers audio et vidéo, et permettra une re-synchronisation fine, ainsi que la restauration audio en temps réel par l'utilisation de plug-ins.

Architecture

Le système comprendra:

 





[Partenaires] [Contact] [English] [Menu] [Précédent] [Suivant]